Les commandants en chef de l’armée et de la marine ont assuré qu’il ne s’agissait en aucun cas d’augmenter la puissance militaire, mais uniquement du renouvellement de la flotte.

JPEG - 9.3 ko
Le nouveau sous-marin Chilien Carrera
Photo : Noticias 123

La remise du pavillon de la patrie est le signal qu’un navire est opérationnel, montrant le drapeau national sur toutes les mers du monde. C’est exactement ce qu’a fait le commandant en chef de l’armée, Oscar Izurieta, avec le sous-marin Carrera.

"Ce que nous faisons, c’est de maintenir nos capacités, on les renouvelle, on les modernise, mais il n’y a pas eu d’augmentation", a assuré l’amiral Rodolfo Codina, commandant en chef de la marine.

Izurieta a explique que "le gouvernement du Chili s’est assuré que les Forces Armées remplacent le matériel qui arrive en fin de vie utile".

Toutes les armées sont en train d’être modernisées et la marine étudie en plus la faisabilité de réparer un navire antarctique et un autre pétrolier dans le chantier naval d’Asmar.

Le reportage vidéo (version originale).

Référence :

Noticias 123 (Chili)