• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 mars 2017.

Le 21 mars 1972, le SNLE Le Redoutable revenait de sa première patrouille de dissuasion, débutée le 28 janvier 1972. Le capitaine de vaisseau Bernard Louzeau, premier commandant du Redoutable rapporte que « la patrouille s’est déroulée sans aucun souci. Rien à signaler – RAS durant cette première patrouille ponctuée de lancements fictifs. » Retrouvez l’article sur le (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 920
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 20 mars 2017.

Une météo guère clémente n’a pas gâché la fête des champs golot organisée par la société des fêtes ce samedi place des Vosges. Une énième édition marquée par un clin d’œil au sous-marin Saphir, filleul de la ville. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 mars 2017.

Entré en cale sèche en octobre 2015 à Toulon, le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste est sorti de bassin le 9 mars. DCNS, qui a conduit l’arrêt technique majeur de ce bâtiment, a repassé la main à son équipage, sous la responsabilité duquel vont maintenant être réalisés les essais à quai puis en rade avant de poursuivre au large de Toulon. S’en suivra une intense phase (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 mars 2017.

C’est un parrainage assez atypique. Depuis 13 ans maintenant, le département de la Haute-Marne s’associe au sous-marin nucléaire français Le Téméraire. Ce partenariat permet à des collégiens de visiter ce type d’engin. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 mars 2017.

Jeudi 2 mars, le chef d’état-major des armées s’est déplacé à Cherbourg, accompagné de l’amiral Prazuck, chef d’état-major de la Marine Nationale, afin de se rendre sur le chantier des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque type Barracuda dans les locaux de DCNS. Le programme Barracuda permettra le renouvellement des 6 SNA actuels (type Rubis), lorsqu’ils auront atteint 35 (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 février 2017.

Amiral, à l’heure où nous célébrons les 50 ans de la mise à l’eau du Redoutable et les 45 ans de la création de la force océanique stratégique, pouvez-vous nous dire quelles ont été les dates marquantes / ou les principales évolutions au fil de ces années ? Retrouvez l’article sur le site.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 février 2017.

Ils restent tapis 70 jours dans les profondeurs de l’océan, invisibles. Leur mission : délivrer l’arme nucléaire si le président français en donne l’ordre. Leur règle d’or : le silence. Quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) assurent la dissuasion nucléaire française - outre les bombardiers stratégiques -, se relayant selon une feuille de route secrète. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 février 2017.

Ils font partie de l’élite des forces françaises, à l’avant-poste de la force de dissuasion nucléaire. Les 2 000 sous-mariniers de la Marine nationale vivent dans un univers aussi mystérieux que fascinant. Pendant quelques heures, nous avons pu accéder à la base opérationnelle de l’Île Longue, près de Brest. Un reportage classé secret Défense. Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 janvier 2017.

La Direction Générale de l’Armement a confié à Safran Electronics & Défense le développement et la réalisation d’une version améliorée du Système Global de Navigation (SGN) équipant les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins du type Le Triomphant. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er janvier 2017.

Nathalie Guibert, journaliste Défense au quotidien Le Monde, avait demandé à embarquer à bord d’un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA). La Marine nationale, qui s’apprête à ouvrir les équipages aux femmes, lui a donné l’autorisation et Nathalie a pu embarquer quatre semaines à bord de La Perle durant l’été 2015. Elle en a rapporté une série de reportages pour son journal, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 janvier 2017.

Le 31 décembre, l’équipage rouge du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Emeraude effectuera le 1000ème jour de mer de SNA de l’année 2016. Avec un niveau d’activité en hausse de plus de 10%, c’est la première fois depuis l’armement de ces bateaux qu’un tel taux de présence en mer est atteint. Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 décembre 2016.

C’était le premier rapport du dernier conseil municipal de l’année. Sans enjeu majeur pour la ville : il s’agissait d’approuver le parrainage du sous-marin Émeraude, basé à Toulon. Un bâtiment de type « Rubis », âgé de 30 ans. Pas de quoi déclencher une tempête. Pourtant, quelques vagues allaient se former dans le sillage du futur filleul. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 25 décembre 2016.

Embarqués en mer pendant plusieurs mois, les sous-mariniers fêtent parfois Noël loin de leur famille. Basés à Cherbourg (Manche), Brest (Finistère) ou Toulon (Var), ils racontent ces moments uniques, en équipage. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 décembre 2016.

La livraison du Suffren, premier exemplaire de la nouvelle génération de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de DCNS, du programme Barracuda, en construction à Cherbourg, est repoussée à 2019, a-t-on appris mercredi auprès de la Marine nationale. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 décembre 2016.

C’est la dernière ligne droite du programme d’IPER/Adaptation (IA) M51 des trois premiers sous-marins nucléaires lanceurs d’engins du type Le Triomphant. Le Téméraire a rejoint hier le bassin 8 de la base navale de Brest, où il a été mis en cale sèche. Le bâtiment a été remorqué depuis l’île Longue, la base des SNLE français, où une première phase de travaux avait débuté (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 6 décembre 2016.

Conséquence du report de la date de livraison du Suffren, tête de série des nouveaux sous-marins nucléaire d’attaque français du type Barracuda, le Rubis, qui devait être retiré du service le mois prochain, est prolongé au moins jusqu’en juillet 2017. Mais la Marine nationale souhaiterait le maintenir en flotte plus longtemps. Pour cela, une évaluation technique est en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 2 décembre 2016.

Port constructeur des sous-marins français, la ville de Cherbourg était toute désignée pour accueillir la 11ème Journée du sous-marin les 25 et 26 novembre 2016. De nombreuses activités ont émaillé ces deux journées afin de permettre aux sous-mariniers d’hier et d’aujourd’hui, aux étudiants et au grand public d’approfondir leur connaissance de la construction des sous-marin, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 novembre 2016.

À deux pas du sous-marin Le Redoutable, la Cité de la mer accueillait jusqu’à samedi dernier les Journées du sous-marin. Inauguré hier par Bernard Cauvin, président de la Cité de la mer, et le vice-amiral d’escadre Louis-Michel Guillaume, commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique française, l’événement a pour but de démystifier sous-marins et (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 novembre 2016.

Le service de soutien de la flotte de la Marine nationale vient de notifier à DCNS le marché pour le maintien en condition opérationnelle des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins basés à Brest. Ce nouveau marché est notifié pour une durée totale de près de neuf ans. Retrouvez l’article sur le site du (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 920