• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 octobre 2011.

Le Ouessant, le dernier sous-marin diesel français, a été racheté le 23 septembre par la Malaisie. Le sous-marin d’attaque de 1.450 tonnes a servi à la formation des premiers sous-mariniers de ce pays.

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 janvier 2017.

La marine royale malaisienne est sur le point d’établir 3 zones permanentes d’exercice pour sous-marins, dans les eaux territoriales malaisiennes de la mer de Chine du Sud, a révélé le 17 janvier un haut-responsable. Les Malaysia Submarine Exercise Area (MSEA) 1, 2, 3 seront établies afin de renforcer la sécurité opérationnelle des sous-marins dans la région, a déclaré (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 23 septembre 2016.

Livrés en 2009 et 2010, les Tunku Abdul Rahman et Tun Razak, premiers sous-marins mis en œuvre par la Malaisie, connaissent tour à tour leur première indisponibilité périodique pour entretien et réparations (IPER). Cet arrêt technique majeur, qui intervient tous les six ans, est réalisé sous la maîtrise d’œuvre de Boustead DCNS Naval Corporation (BDNC), société commune du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 novembre 2014.

Le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, en visite en Malaisie, a été impressionné par les connaissances des sous-mariniers locaux, ainsi que par le développement global de la Marine Royale Malaisienne. « Après avoir visité notre base sous-marine, les simulateurs et la base navale, Jean-Yves Le Drian a exprimé sa satisfaction auprès de nos (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 avril 2012.

Outre les 2 sous-marins Scorpene achetés à DCNS, la marine royale malaisienne prévoit d’acheter d’autres sous-marins pour renforcer les capacités de défense navale du pays, a déclaré le chef de la marine, l’amiral Tan Sri Abdul Aziz Jaafar.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 octobre 2011.

Dimanche 9 octobre, le service des moyens portuaires de la base navale de Brest a remorqué la coque du sous-marin "Ouessant" vers le port de commerce de Brest pour son ultime voyage. Dernier sous-marin à propulsion classique (diesel-électrique) de la Marine, retiré du service actif le 13 juillet 2001, le sous-marin Ouessant a repris du service entre 2005 et 2009 pour (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 octobre 2011.

Commencée dimanche matin, l’opération de chargement du sous-marin Ouessant à bord du transport de colis lourds néerlandais Fairpartner s’est terminée dans la soirée.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 avril 2011.

Le Ouessant, un ancien sous-marin classique français de la classe Agosta qui avait été utilisé pour former et entraîner les sous-mariniers de la Marine Royale Malaisienne, sera transporté en aout prochain en Malaisie afin d’y être transformé en musée, a déclaré le chef de la marine malaisienne, Tan Sri Abdul Aziz (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 31 janvier 2011.

Dernier sous-marin français à propulsion diesel, l’Ouessant va être transformé en musée par la Malaisie. Dans cette perspective, une délégation malaisienne a visité le bâtiment le 25 janvier, à Brest.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 janvier 2011.

Une délégation malaisienne a visité le 25 janvier 2011 le sous-marin Ouessant avant son transport vers la Malaisie où il deviendra un musée.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 juin 2010.

Le KD Tunku Abdul Rahman, le premier sous-marin malaisien, est désormais apte aux opérations de combat. Le sous-marin a effectué avec succès des essais en eaux tropicales au cours des 3 derniers mois.

  • Jean-Louis Venne
  • Dernière mise à jour le 9 avril 2010.

Le KD Tun Razak est le second sous-marin de type Scorpène acheté par la Malaisie. Jean-Louis Venne a obtenu l’autorisation exceptionnelle de le photographier avant son départ de début de semaine.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 avril 2010.

Vendre des sous-marins, mais aussi assurer la formation des équipages. C’est ainsi que 80 marins malaisiens ont bénéficié d’une formation de 5 ans assurée par DCI, comprenez Défense Conseil International. 5 années dont une à St-Mandrier. Ce matin, l’heure du départ a sonné.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 avril 2010.

Intervenant avant le départ du sous-marin Tun Razak vers la Malaisie, une cérémonie était organisée hier, à La Seyne-sur-Mer, en présence de l’équipage du bâtiment et des équipes de Navfco, la branche navale de Défense Conseil International (DCI). A cette occasion, le commandant Bahar a reçu, dans la plus pure tradition navale française, son sabre d’officier de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 mars 2010.

Le Tun Razak, second des deux sous-marins commandés à DCNS et Navantia par la Malaisie, devrait quitter Toulon le 6 avril. Le bâtiment appareillera avec son équipage, mais aussi des conseillers de Navfco, cette filiale de Défense Conseil International ayant été en charge de la formation des sous-mariniers (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120