• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 décembre 2016.

La France et l’Australie signeront mardi un accord scellant un mégacontrat pour la livraison de 12 sous-marins d’attaque à la marine australienne, a annoncé lundi la ministre australienne de la Défense, Marise Payne. Retrouvez l’article sur le site du journal.

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 200
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 juillet 2017.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull et la ministre des Armées Florence Parly inaugureront dimanche à Cherbourg (Manche) le bureau de l’équipe franco-australienne chargée de la conception de douze sous-marins destinés à la marine australienne. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 décembre 2016.

Le ministre australien des Industrie de la Défense, Christopher Pyne, a visité mercredi 14 décembre le site DCNS de Cherbourg. Avec Hervé Guillou, PDG de DCNS, ils sont revenus sur l’accord entre l’Australie et le groupe d’industrie navale militaire pour la construction de douze sous-marins. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 29 novembre 2016.

Jeudi dernier, plus de 450 sociétés, centres de recherche et universités autraliennes étaient réunies à Adelaide pour écouter les représentants du projet de futur sous-marin à propos des opportunités de participer à ce programme. Cette conférence, la première d’une série devant se dérouler dans toute l’Australie, réunissait des représentants du Commonwealth, de DCNS et de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 23 novembre 2016.

Le ministère de la Défense australien a choisi le groupe français Thales, spécialisé dans les équipements de défense, pour moderniser sa flotte de sous-marins. Le groupe a annoncé avoir remporté un contrat « de conception et de pré-production » pour moderniser 6 submersibles de la classe « Collins » afin de permettre à l’Australie de maintenir sa supériorité en mer. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 novembre 2016.

Le sous-marin australien HMAS Dechaineux est arrivé à Auckland dans le cadre des célébrations du 75è anniversaire de la marine néo-zélandaise. Au moins 15 pays vont participer à partir du 17 novembre à la revue navale internationale.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 octobre 2016.

La disponibilité opérationnelle des 6 sous-marins australiens de la classe Collins s’est améliorée de façon significative. A la mi-2017, 3 et parfois 4, sous-marins devraient être disponibles pour des missions opérationnelles, selon une étude indépendante du soutien de la flotte australienne. Le rapport de John Coles, un ancien directeur de ce qui était l’Agence (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 septembre 2016.

Retenu en avril dernier par le gouvernement australien à l’issue d’une âpre compétition internationale, DCNS a signé son premier contrat opérationnel dans le cadre du programme SEA 1000 de nouveaux sous-marins de la Royal Australian Navy. L’annonce a été faite hier par les autorités de Canberra, qui ont également officialisé le choix de l’Américain Lockheed Martin pour (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 août 2016.

Le sous-marin HMAS Farncomb de la marine australienne a été remis en service après une période de remise à niveau complète. Le HMAS Farncomb est le premier des sous-marins de la classe Collins à subir le nouveau régime d’entretien. Celui-ci prévoit que la durée des périodes d’entretien lourd est réduite de 3 à 2 ans. Le sous-marin est entré au chantier naval d’Adelaide (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 mai 2016.

Un sous-marin australien vient de faire escale au Japon. Le ministère australien de la défense explique que cela met en lumière les liens croissants dans le domaine de la sécurité entre les 2 pays. Le sous-marin HMAS Rankin, de la classe Collins, a passé 4 jours dans le port de Kobe. Il va ensuite participer à des exercices avec la marine japonaise. Cette escale (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 6 mai 2016.

Le champagne bu, il faut retourner à l’ouvrage. Le 26 avril, le Premier ministre australien, Malcolm Turn­bull, choisissait l’offre du groupe français DCNS pour la construction de 12 nouveaux sous-marins, un programme de 35 milliards d’euros sur cinquante ans. Les 1.000 pages de l’offre remise par le constructeur naval français , qui lui ont valu d’être sélectionné, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 mai 2016.

Certains des nouveaux sous-marins australiens pourraient, lors de leur mise en service, être équipés d’une propulsion nucléaire, les rendant beaucoup plus puissants face à l’énorme marine chinoise. Une des raisons pour lesquelles DCNS a remporté le contrat, est qu’il sera plus facile de passer à une version nucléaire des sous-marins destinés à la marine australienne. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 avril 2016.

Les Japonais étaient partis favoris, talonnés par l’allemand TKMS. Au final, c’est le français DCNS que l’Australie a retenu mardi 26 avril pour ses futurs sous-marins. Le budget de ce programme de défense portant sur douze bâtiments, le plus important de l’histoire du pays, est estimé à 50 milliards de dollars australiens, soit 34,3 milliards d’euros, comprenant la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 avril 2016.

Le constructeur naval militaire français DCNS a remporté l’appel d’offres de 12 sous-marins pour la marine australienne, un contrat évalué à 50 milliards de dollars australiens (34 milliards d’euros), ont déclaré mardi à Reuters deux sources proches du dossier. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 20 avril 2016.

Le gouvernement australien se prépare à annoncer la semaine prochaine qui va construire la nouvelle flotte de sous-marins. Le comité de sécurité national a discuté la nuit dernière des 3 propositions pour le contrat d’environ 50 milliards $ (34,25 milliards €). On ignore si le comité a pris une décision sur qui va construire les 12 sous-marins destinés à remplacer la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 2 mars 2016.

Toute la flotte des sous-marins australiens de la classe Collins sera modernisée et sa durée de vie prolongée. Le ministère australien de la défense a repoussé la mise en service de leurs remplaçants. Le maréchal de l’air Mark Binskin, chef d’état-major des armées, a expliqué que le premier des sous-marins (de nouvelle génération) serait probablement mis en service entre (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 février 2016.

Trente milliards de dollars : les enjeux des nouveaux sous-marins australiens sont colossaux. Le Japon est dans les rangs. Mais un rapprochement entre Canberra et Tokyo, profitable aux Etats-Unis et néfaste à la Chine, accentuerait encore la polarisation à l’œuvre dans le Pacifique. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 février 2016.

Un responsable japonais a averti l’Australie des « risques » qu’il y a à modifier un sous-marin nucléaire pour y installer un moteur diesel, comme proposé selon lui par DCNS, et qu’agrandir un sous-marin plus petit entraînerait des « défis » techniques. Le PDG de Mitsubishi Heavy Industries, Shunichi Miyanaga, interrogé sur la transformation d’un sous-marin nucléaire pour (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er décembre 2015.

Trois candidats internationaux ont soumissionné à cet appel d’offres, a annoncé lundi le gouvernement australien. Les trois candidats sont le groupe naval DCNS, l’allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) et le gouvernement japonais, a indiqué la ministre de la Défense Marise Payne, après la clôture de l’appel d’offres. DCNS remet son offre dans la compétition du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 novembre 2015.

Des pirates informatiques, qui pourraient être chinois et russes, ont tenté d’obtenir les détails les plus secrets des futurs sous-marins australiens. Au cours des derniers mois, Pékin et Moscou auraient lancé des cyber-attaques répétées. Les tentatives de piratage visaient les constructeurs de sous-marins, en Allemagne, en France et au Japon, en concurrence pour (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 200