Les 2 sous-marins chiliens de la classe Scorpène, le Carrera et le O’Higgins, ont dû appareiller avec un équipage réduit après le tremblement de terre du 27 février dernier, pour éviter d’être endommagés par le tsunami, a-t-on appris jeudi.

Un journal chilien indique que les 2 sous-marins se trouvaient accostés dans la base navale de Talcahuano, à 530 km au sud de Santiago, la capitale chilienne, et que, après le séisme de 8,8 degrés sur l’échelle de Richter, les 2 sous-marins ont reçu l’ordre de prendre la mer immédiatement, avec le personnel présent sur la base.

Des officiers et officier-mariniers présents sur la base navale, la plus importante du pays, ont reçu l’ordre d’embarquer et d’appareiller par tous les moyens pour éviter les dégâts qu’auraient entrainé les chocs des sous-marins contre les quais.

"Avec un équipage réduit, tous les 2 sont sortis de la base avec grande prudence et ils ont affronté le tsunami sans perdre le contrôle, malgré l’énorme force des courants", précise le journal.

La base navale de Talcahuano a subi d’importants dommages suite au tremblement de terre et au tsunami qui a suivi.

Référence :

SDPnoticias (Chili)