• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 février 2017.

Après plusieurs tentatives de récupérer les capacités opérationnelles de son porte-avions “São Paulo”, la marine brésilienne a conclu que le programme de modernisation exigerait un important investissement financier, comportait des incertitudes techniques et nécessiterait une longue période d’immobilisation. Elle a donc décidé de désarmer le porte-avions, dans les 3 (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 février 2017.

La frégate brésilienne União est arrivée hier matin à Toulon. Pour ce déploiement en Méditerranée, le bâtiment a notamment été chargé de réaliser une mission humanitaire. Le gouvernement brésilien a en effet annoncé début février qu’il avait quitté Rio de Janeiro avec une cargaison de médicaments destinés aux populations syriennes sans abri. Une tonne d’aide médicale a été chargée (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 octobre 2016.

Le porte-avions brésilien Sao Paulo ne sera pas désarmé et subit actuellement des réparations, a déclaré le 26 septembre l’amiral Eduardo Leal Ferreira, commandant de la marine brésilienne. Les réparations sont effectuées par la compagnie Embraer et « nous travaillons avec DCNS pour trouver une solution technique pour renouveler son système de propulsion, » a répondu (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 septembre 2016.

Il devait initialement et à partir de l’an 2000, date de son transfert au Brésil, devenir le commandement à la mer le plus prestigieux de la Marinha do Brasil… Malheureusement l’ex-porte-avions « Foch » passe depuis cette date le plus clair de son temps amarré au quai de l’arsenal de l’île des Cobras à Rio de Janeiro — comme peuvent le voir quotidiennement les milliers (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 mai 2016.

Au Brésil, les restrictions budgétaires affectent les projets des forces armées. Jungmann, nouveau ministre de la défense, affirme que le cout de personnel consomme la presque totalité des budgets. Le nouveau président par intérim, Michel, devra faire face au mécontentement des Forces Armées, compte-tenu des fortes restrictions budgétaires qui ont été imposées ces (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 avril 2016.

Le Bahia, l’ancien Siroco de la Marine nationale, est arrivé dimanche dans le port de Salvador de Bahia. Mercredi 6, une cérémonie d’accueil a été organisée en présence de la présidente du pays, Dilma Rousseff. Le commandant du Bahia, le capitaine de vaisseau Luis Felipe Monteiro Serrão, lui a remis une maquette du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 mars 2016.

Sauf nouvel imprévu, l’ancien transport de chalands de débarquement Siroco a bel et bien pris hier la route pour le Brésil, après un « faux départ » vendredi dernier. Le Bahia était parti en fin de journée, pour finalement revenir à Toulon pendant le week-end, après avoir embarqué sa batellerie. Celle-ci se compose de l’ancien chaland de débarquement d’infanterie et de chars (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 mars 2016.

Ce jeudi, une cérémonie était organisée à Toulon à l’occasion de la mise en service officielle du navire amphibie Bahia, l’ancien TCD Siroco de la marine nationale. Source : Marine Brésilienne

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 janvier 2016.

L’ancien transport de chalands de débarquement (TCD) Siroco est officiellement brésilien depuis le 17 décembre dernier. Le pavillon national brésilien vert et or, orné d’un globe étoilé, a été hissé à la poupe du navire qui se trouve toujours à Toulon en attente de transfert. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 décembre 2015.

Le transport de chalands de débarquement Siroco, qui doit être cédé au Brésil, ne quittera finalement pas la France cette année. Même si les marins brésiliens ont commencé à arriver à Toulon dès septembre et que le bâtiment a repris la mer en octobre dans la cadre de la formation de son futur équipage, le contrat de vente n’a semble-t-il toujours pas été signé. De plus, on a (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 novembre 2015.

Pour l’industrie de défense du Brésil, l’année 2015 a apporté une crise grave pour le secteur, dépendant en grande partie des commandes et des investissements réalisés par le gouvernement fédéral. Plusieurs programmes stratégiques des forces armées ont connu des retards de paiement, provoquant des problèmes et des situations embarrassantes. Lors d’un entretien le 30 (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 novembre 2015.

La marine brésilienne va admettre au service actif l’ex-TCD français Siroco d’ici au 31 décembre, a-t-elle confirmé le 18 novembre. La date exacte de la cérémonie n’est pas encore fixée, a ajouté la marine brésilienne. Les documents nécessaires au transfert de pavillon devraient cependant être signés avant le 31 décembre. Un équipage brésilien se forme à la mise en œuvre (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 novembre 2015.

La marine brésilienne a officialisé l’achat du TCD Siroco en publiant un “avis de dispense d’appel d’offres”. Cet avis précise le montant payé par le Brésil. Obtention par “opportunité” d’un navire amphibie multi-mission, avec tous ses systèmes et sous-systèmes, 2 chalands de transport de matériel, embarcations de débarquement de matériel, une embarcation de débarquement de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 septembre 2015.

Mercredi 9 septembre, la marine brésilienne a confirmé l’achat auprès de la marine nationale du TCD Siroco. Cette confirmation s’accompagne de la publication au journal officiel brésilien d’ordonnances du Commandement de la Marine datées du mardi 8 septembre, organisant les modalités de l’envoi en France du personnel de surveillance, le soutien et la réception du navire. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 25 mai 2015.

Les réductions budgétaires annoncées pour le ministère brésilien de la défense ont entrainé la suspension du début des travaux de modernisation du porte-avions São Paulo. La marine brésilienne avait déjà prise cette mesure dès le 1er trimestre, sous le prétexte que les besoins de modification n’avaient pas été correctement (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 mars 2015.

Avec une des plus importantes économies au monde, le Brésil a des responsabilités internationales. C’est la raison pour laquelle, depuis 2011, la marine brésilienne assume le commandement de la partie maritime de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et y maintient en permanence une de ses frégates. Mais la réalité est dure. Pour les frégates (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 mars 2015.

Le porte-avions brésilien São Paulo est entré au bassin “Almirante Régis”, de l’arsenal de la marine à Rio de Janeiro, afin de permettre aux spécialistes d’effectuer une inspection détaillée de sa coque. Cet examen va déterminer le type de réparation dont la coque a besoin. Les conclusions des techniciens viendront s’ajouter au travail plus large, qui doit être terminé en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 février 2015.

La Direction Générale du Matériel de la Marine (DGMM) brésilienne a reçu en janvier le rapport d’évaluation rédigé par son équipe concernant le transport de chalands de débarquement (TCD) Siroco de la marine nationale. Selon cette analyse, le navire est en bon état général et l’équipe recommande son achat. Le Siroco sera envoyé d’ici peu dans le golfe de Guinée. Il devrait (...)