• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 décembre 2015.

Un noyau de la première force sous-marine marocaine est créé en perspective de l’acquisition par la marine royale marocaine de son premier submersible. Pour se faire, un officier de la Marine Royale Marocaine est actuellement en formation en Italie. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 octobre 2016.

Le Maroc négocierait l’équipement de son futur sous-marin « Amur 1650 » d’un système qui lui permettrait une autonomie de trente jours en plongée, ce qui lui donnerait une suprématie dans le contrôle du Détroit de Gibraltar, s’inquiètent des sources à la Marine espagnole. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 septembre 2016.

Le Maroc est bien parti pour devenir un grand client des armuriers russes. En effet, ces derniers placent le royaume parmi leurs marchés prioritaires dans le cadre de leur stratégie de commercialisation d’armements lourds, rapporte Al Massae dans son édition du vendredi 16 septembre. Et le quotidien de souligner que cette stratégie vise un objectif de vente de plus de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 août 2016.

Selon plusieurs sources russes, la marine royale serait fortement intéressée par l’acquisition d’un sous-marin de type Lada, dérivé pour l’export du prototype 677 (version évoluée de la classe Kilo). Cependant, tempèrent ces sources, la livraison d’un exemplaire de ce submersible au Maroc est peu probable avant 2020, citant un représentant du complexe militaro-industriel. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 31 décembre 2015.

Finalement, le fameux insubmersible russe « Amur 1650 » n’aura servi que de faire-valoir pour une autre acquisition qui semble encore plus importante. Et c’est sur l’Allemagne que le choix se serait porté pour l’achat du premier sous-marocain, selon le site spécialisé dans les questions d’armement et de Défense, FAR-Maroc. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 octobre 2015.

Le Maroc serait sur le point de conclure des négociations pour l’obtention de son premier sous-marin d’attaque, de fabrication russe. L’accord entre les deux pays devrait être scellé à l’occasion de la visite prochaine du roi Mohamed VI à Moscou, annoncée pour la fin de l’année en cours. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 août 2015.

Le roi Mohammed VI serait attendu fin 2015 en Russie pour une visite de travail qualifiée de stratégique par les observateurs de la scène politique et militaire. Point d’orgue de cette visite : l’acquisition du sous-marin Amur 1650. L’article est disponible sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 décembre 2013.

Une visite de la Marine royale marocaine sur un chantier naval laisse penser à un média espagnol que le Maroc allait acheter un sous-marin. Mais l’appareil « made in Spain » en question présente des défaillances de fabrication peu rassurantes.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 octobre 2012.

Bien qu’il soit bordé par la Méditerranée et l’océan Atlantique, le royaume ne possède, jusqu’à aujourd’hui, aucun sous-marin. En revanche, l’Algérie en compte quatre russes dont deux très anciens. En vue de rattraper ce retard sur son principal concurrent régional, Rabat est intéressé par un sous-marin allemand et un autre (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 29 octobre 2012.

La Russie et l’Italie ont réanimé un projet qu’ils avaient en commun, d’un nouveau sous-marin de type S-1000, destiné à équiper les marines de pays aux petits budgets de défense.