• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 2 novembre 2015.

Le programme nucléaire de la marine brésilienne est retardé par les restrictions budgétaires. Le rêve de la marine — la construction d’un sous-marin à propulsion nucléaire — devra attendre 2025, selon son commandant, l’amiral d’escadre Eduardo Bacellar Leal Ferreira. Ce n’est pas la première fois, depuis son lancement en 1979, que le programme est ralenti. Mais il s’agit (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 janvier 2017.

L’entreprise brésilienne NUCLEP (Nuclebrás Equipamentos Pesados S/A) a livré le 12 décembre la section 2A du 2è sous-marin Scorpène brésilien à Itaguaí Construções Navais (ICN). Il s’agit de la dernière section, sur un total de 5 qui composent la coque épaisse du sous-marin Humaitá. Une cérémonie marquant cette livraison a réuni entre autres le PDG de NUCLEP, Jaime Cardoso, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 octobre 2016.

Après avoir subi en 2015 une réduction de 41% du budget destiné à son programme de sous-marins, la marine brésilienne se dit optimiste pour la reprise du programme en 2017. Le projet de budget présenté au Congrès National prévoit une augmentation de 11 milliards de réals pour la défense, dont une partie sera investie dans les sous-marins. Selon la marine brésilienne, les (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 octobre 2016.

Le 1er sous-marin classique du Prosub (Programme de Développement de sous-marins) de la marine du Brésil sera lancé en 2018. Les 4 sous-marins classiques sont déjà en construction, en parallèle. Près de 700 personnes sont impliquées dans la construction des 2 premiers. Construits à Itaguaí près de Rio de Janeiro, les sous-marins sont le fruit d’un partenariat entre les (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 juillet 2016.

Nuclebrás Equipamentos Pesados (NUCLEP) a livré le 15 juillet la section arrière du sous-marin brésilien Humaitá (SBR 2) (classe Scorpène) à Itaguaí Construções Navais (ICN). La coque du sous-marin est divisée en 5 sections. A ce jour, NUCLEP a livré 4 sections du SBR 2. La dernière devrait être livrée en novembre. La marine brésilienne construit 4 sous-marins classiques (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 avril 2016.

L’entreprise publique brésilienne Nuclep (Nuclebrás Equipamentos Pesados) a livré le 1er avril la 2è section du sous-marin SBR-2 à Itaguaí Construções Navais (ICN). De nombreux fonctionnaires se sont réunis pour participer à la solennité de la livraison de la section S3. Il est prévu que l’ensemble de la coque épaisse soit terminée et livrée d’ici la fin de l’année. Le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 février 2016.

Le 12 février dernier, le sous-marin brésilien Tupi a accosté dans la base de sous-marin, après sa 2è période de revalidation : ses batteries principales ont été remplacées, ses équipements ont subi une révision générale, et d’autres maintenances ont été effectuées. Le sous-marin Tupi a ensuite commencé sa préparation pour les essais à la mer et le cycle d’alignement des (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 janvier 2016.

Les ajustements budgétaires mis en place depuis l’an dernier, entraîneront le ralentissement du rythme des travaux sur le chantier naval et à la base sous-marine d’Itaguaí, dans la région de Rio de Janeiro. Les réductions budgétaires entraîneront des licenciements de la part d’Odebrecht, qui travaille pour la marine brésilienne sur le Programme de Développement de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 novembre 2015.

Alors que le Brésil est confronté à une situation politique et économique très difficile, son programme de nouveaux sous-marins est-il menacé ? « Le programme n’est pas suspendu. Il suit son cours et nous sommes dans les temps », assure-t-on chez DCNS. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 novembre 2015.

Après le coup de turbo, c’est un peu la douche froide : la marine brésilienne a suspendu la construction de sous-marins, pour laquelle elle a requis les services de DCNS et d’Odebrecht, son partenaire brésilien, dans le cadre du contrat Prosub. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 septembre 2015.

La marine brésilienne a franchi une étape importante de son programme de construction de nouveaux sous-marins. Nuclebrás Heavy Equipment a livré la dernière section de coque destinée au premier sous-marin classique S-BR1. Itaguaí Construção Naval (ICN) a reçu les différentes sections de coque, et les a assemblé, ce qui marque la fin de la 1ère phase de la construction du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 29 août 2015.

Malgré les réductions budgétaires imposées par la crise économique qui touche actuellement le pays, le commandant de la marine brésilienne, l’amiral d’escadre Eduardo Bacellar Leal Ferreira, a évoqué jeudi 27 aout son enthousiasme quant au déroulement des projets stratégiques devant la commission des relations extérieures et de la défense nationale du sénat brésilien. « (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 25 mai 2015.

En 2015, le budget du ministère brésilien de la défense a été réduit de 24,8%. Certains programmes importants ont donc été suspendus, et d’autres subiront des retards significatifs. Le chantier de construction de sous-marins du complexe d’Itaguaí (RJ), inauguré récemment par la présidente Dilma Roussef, devait commencer ses activités en novembre prochain. La date a été (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 février 2015.

La marine du Brésil et Itaguaí Construções Navais (ICN) — une société commune formée par Odebrecht Defesa et DCNS — ont convenu de modifier le calendrier de livraison du premier sous-marin brésilien de la classe Scorpène (S-BR), le “Riachuelo”. Selon cette modification, le sous-marin devrait commencer ses essais à la mer en juillet 2017, et serait admis au service actif (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 janvier 2015.

Le commandant de la marine brésilienne, l’amiral Julio Soares de Moura Neto, et son successeur, l’amiral Eduardo Leal Ferreira, présideront jeudi 15 janvier dans les installations de Nuclep (Nuclebrás Equipamentos Pesados ) à Itaguaí (état de Rio), le découpage de la première tôle du SBR 3 — le 3è Scorpène brésilien, baptisé “Tonelero” (S42). Les prévisions officielles (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 juin 2014.

Pour protéger ses 8.500 km de côtes et des richesses enfouies en mer comme ses gigantesques réserves de pétrole, le Brésil avance dans la construction, en collaboration avec la France, du premier de cinq sous-marins, dont un nucléaire. L’article est disponible sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 mars 2014.

Le Brésil construira sont premier sous-marin nucléaire vers 2023. Le pays maitrise désormais tout le cycle technologique pour la fabrication des réacteurs nucléaires qui sont installés sur les sous-marins. C’est la France qui fournit son aide à l’élaboration du système de contrôle sur l’équipement du nouveau (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 février 2014.

Commandés par le Brésil à la France, quatre sous-marins océaniques de type Scorpène seront construits entre 2017 et 2022 au chantier naval d’Itaguai, près de Rio de Janeiro, dans le cadre d’un accord de transfert de technologies. Produits par DCNS, ces bâtiments de 76 m de long et 2010 tonnes en plongée représentent ce qui se fait de mieux actuellement dans le monde en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 février 2014.

DCNS vient d’inaugurer la plateforme d’intégration des systèmes de combat qui équiperont les futurs sous-marins brésiliens du type Scorpène. Cet outil dédié, installé sur un site de la Direction générale de l’armement (DGA) à Saint-Mandrier, permet de tester et d’éprouver à terre ces systèmes de traitement d’information très performants, qui permettent à l’équipage d’analyser (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160