Le juge argentin Sergio Torres a ordonné une perquisition du siège de la marine argentine et du chantier naval Tandanor, dans le cadre de l’enquête sur les irrégularités dans le grand carénage du sous-marin San Juan, disparu le 15 novembre dernier.

La justice a perquisionné dans les bureaux de l’Edifice Libertad, de la marine argentine, à la recherche de documents et de contrats liés avec le grand carénage du sous-marin. Les bureaux du chantier naval Tandanor, qui a exécuté le grand carénage, sont aussi perquisitionnés.

Référence :

Clarín (Argentine)