Après avoir annoncé la fin des opérations de sauvetage de l’équipage du sous-marin San Juan, la marine argentine a annoncé vendredi que les navires argentins et étrangers qui poursuivent les recherches, ont enregistré 6 contacts acoustiques en différents endroits du fond. Ces contacts sont évalués pour déterminer s’ils ont un lien avec le sous-marin.

Deux de ces signaux ont déjà été écartés. Pour l’un, il s’agit d’un bateau de pêche chinois sabordé il y a 17 ans par son propre équipage par 200 m de profondeur. L’autre était un bateau de pêche au calamar, coulé par 170 m de fond.

« Les 4 autres traces sont à l’étude, » a expliqué le porte-parole de la marine, le capitaine de vaisseau Enrique Balbi. Ces contacts, a-t-il précisé, seront vérifiés par des inspections visuelles effectuées par 2 sous-marins télécommandés des Etats-Unis et de Russie.

Référence :

La Nación (Argentine)