Pas moins de trois FREMM ont été mobilisées par l’EMA cette nuit pour frapper en Syrie. On ignore à ce stade leurs identités, mais il devrait s’agir de l’Aquitaine, la première sur place, ainsi que la Languedoc et donc l’Auvergne (pas la Provence, actuellement à quai à Brest m’a rappelé un lecteur). Cette certitude d’une forte implication des FREMM était prévisible : une simple observation hier des quais de Toulon montrait des quais... vides et la marine s’était gardée, hier, comme elle le fait d’habitude, de donner la position de ses navires.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Mamouth