La Marine nationale a eu sa part dans les attaques menées dans la nuit du vendredi 13 avril au samedi 14 par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France contre les sites syriens d’armes chimiques, avec pas moins de six navires impliqués et l’utilisation, pour la première fois, du missile de croisière naval (MdCN).

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Marin