Un sous-marin d’attaque britannique a été pisté par des sous-marins et des bâtiments de guerre russes, indiquent des sources militaires.

La semaine dernière, alors que le premier ministre britannique, Theresa May, étudiait l’éventualité d’une participation aux frappes contre la Syrie, une chasse au sous-marin a commencé en Méditerranée orientale.

Un sous-marin de la Royal Navy, armé de missiles de croisière, aurait été pisté par un, et peut-être 2, sous-marins classiques russes de la classe Kilo, surnommés les "trous noirs" par les experts occidentaux parce qu’ils sont très discrets.

Deux frégates et un avion de lutte anti-sous-marine russes auraient aussi participé à l’opération de pistage du sous-marin britannique, qui manœuvrait pour placer ses missiles de croisière Tomahawk à portée de tir des cibles militaires syriennes. Il aurait fallu plusieurs jours pour que le sous-marin de la classe Astute réussisse à échapper à ses poursuivants.

Référence :

The Times (Grande-Bretagne)