Les différentes phases « training » d’OXIDE 2017 ont permis aux deux navires engagés, SAS Amatola pour la South African Navy et B2M Champlain pour la Marine Nationale, de réaliser un entraînement de ravitaillement à la mer. Manœuvre pour le moins délicate, vu la proximité nécessaire entre les deux coques (bord à bord à moins d’une quarantaine de mètres), qui a été réalisée cette fois par mer belle mais qui doit pouvoir l’être dans des conditions plus difficiles.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Fagers