• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 octobre 2017.

Neuf militaires britanniques ont été débarqués d’un sous-marin nucléaire après avoir échoué à des tests de drogue alors qu’ils étaient en escale aux États-Unis, a-t-il été confirmé la nuit dernière. Les 9 membres d’équipage du sous-marin nucléaire lanceur d’engins HMS Vigilant de la Royal Navy ont été renvoyés en Grande-Bretagne et renvoyés du service. Alors que le sous-marin était (...)

0 | ... | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | 200 | ... | 420
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 avril 2011.

Après avoir tiré des missiles de croisière Tomahawk sur la Libye, le sous-marin nucléaire HMS Triumph a regagné en fin de semaine dernière sa base de Devonport. Dans la nuit du 19 au 20 mars, le SNA britannique avait, notamment, participé à la première salve de Tomahawk tirée depuis les bâtiments anglo-américains contre les systèmes de défense aérienne des forces fidèles au (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 mars 2011.

La Royal Navy pourrait manquer de missiles de croisière Tomahawk après qu’un cinquième de son stock de missiles ait été utilisé contre la Libye, ont indiqué des sources.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 mars 2011.

Les réacteurs nucléaires embarqués à bord des sous-marins nucléaires britanniques sont "potentiellement vulnérables" : des accidents nucléaires dramatiques pourraient survenir car les règles les plus récentes de sécurité n’y sont pas respectées, indique un rapport, largement censuré [certains paragraphes sont blanchis pour des raisons de protection du secret], rendu public par (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 décembre 2010.

Le chantier naval BAE Systems avait prévu de provoquer ce vendredi au lancement en grande pompe du plus récent sous-marin nucléaire d’attaque de la Royal Navy, l’Ambush.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 décembre 2010.

Nous avons encore assisté, ce week-end, à un emballement médiatique dans l’affaire du naufrage du Bugaled Breizh. A l’origine de ce nouvel épisode, un témoignage anonyme relançant les soupçons autour de l’implication d’un sous-marin nucléaire d’attaque britannique, en l’occurrence le HMS Turbulent, dans la perte du chalutier breton, en janvier (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er décembre 2010.

Le sous-marin nucléaire qui s’était échoué sur un banc de galets au large de l’Ecosse, devrait reprendre ses essais à la mer en décembre, a annoncé Peter Luff, ministre britannique de la défense.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 novembre 2010.

C’est le 16 décembre que le site BAE Systems de Barrow-in-Furness doit procéder au lancement du HMS Ambush, second sous-marin nucléaire d’attaque du type Astute. Le bâtiment, réalisé dans un grand hall de construction long de 260 mètres, large de 58 mètres et haut de 57 mètres, sortira pour gagner le dispositif de mise à flot du (...)

0 | ... | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | 200 | ... | 420