Quelques éclaircies dans une navigation un peu brumeuse. Si le projet du futur porte-avions français, lancé en octobre dernier par la ministres des Armées, n’en est qu’à sa phase d’étude, certains indices annoncent l’ampleur du successeur du Charles-de-Gaulle. À en croire le hors-série de Science&Vie publié à l’occasion du salon du Bourget (du 17 au 23 juin) et dont le site Zone militaire se fait l’écho, le futur porte-avions français devrait surclasser l’actuel, déjà par la taille de son pont d’envol - les pistes de décollage et d’atterrissage - et de celle des ses hangars. La raison aux futurs remplaçants des fameux Rafale.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Capital