Des problèmes techniques apparus lors de récents essais semblent devoir retarder la mise en service du Kazan, le premier sous-marin nucléaire d’attaque russe du Projet 885M, classe Yasen-M, jusqu’à la fin 2020 au plus tôt, a déclaré le dirigeant d’United Shipbuilding Corporation.

« A la suite d’essais à quai et d’essais constructeur à la mer effectués cet hiver, il apparait qu’un certain nombre d’équipements auxiliaires et de sous-ensembles ne répondent pas aux exigences techniques spécifiés par le ministère de la défense, y compris au niveau de leur fiabilité, » a déclaré le 16 mai le président d’United Shipbuilding Corporation, Aleksey Lvovich Rakhmanov.

« Identifier et remplacer ces équipements défaillants va prendre plus de 6 mois, puis il faudra ensuite recommencer les essais. »

Référence :

Jane’s (Grande-Bretagne)