La photo apparaissant en arrière-plan lors de la conférence de presse du chef de la marine indienne, le 3 décembre, était appropriée : elle montrant un sous-marin nucléaire d’attaque de la classe Akula, lançant un missile en plongée. Les discussions entre l’Inde et la Russie pour la location d’un autre sous-marin de la classe Akula-1, destiné à remplacer l’INS Chakra à la fin de sa période de 10 ans, devraient se conclure sous peu.

La semaine dernier, une délégation conduite par le vice-amiral Soonil V Bhokare, inspecteur général en charge de la sécurité nucléaire, a effectué une visite en Russie. Elle a inspecté 2 sous-marins Akula-1, le Bratsk et le Samara, qui subissent au chantier naval Zvezdochka à Severodvinsk une profonde modernisation. La délégation comprenait aussi un secrétaire aux finances chargé de négocier le contrat d’un montant annoncé de 3,3 milliards $. L’Inde aurait accepté ce montant.

Le Bratsk et le Samara sont arrivés à Severodvinsk en 2014 pour y être modernisés. Aucun n’est neuf : le Bratsk a 28 ans et le Samara, 23.

La marine indienne va bientôt choisir l’un de ces 2 sous-marins. Une fois l’accord signé par les 2 gouvernements, le sous-marin choisi subira une profonde remise en état et modernisation d’une durée de 72 mois. Le réacteur nucléaire sera remplacé, et des systèmes indiens seront installés à bord.

La location de l’INS Chakra se terminera en janvier 2022. Il est possible que cette période soit prolongée de 3 années supplémentaires pour attendre le nouveau sous-marin.

L'analyse de la rédaction :

L’article indien évoque le remplacement du réacteur. Il est probable que, en réalité, il soit prévu de remplacer le combustible nucléaire du réacteur.

Référence :

India Today