Le porte-avions Charles de Gaulle appareillera en début d’année pour une mission dans l’océan indien qui devrait le conduire jusqu’à Singapour - où il fera sans doute escale. Pour l’heure, il n’est pas prévu qu’il remonte vers la mer de Chine méridionale, une zone très constestée que revendique Pékin. Un telle incursion du navire amiral de la flotte dans ses eaux serait un geste politique et diplomatique extrêmement fort que Paris ne semble pas, pour l’instant, prêt à faire.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Secret Défense