La première des frégates FREMM en version défense aérienne devrait être lancée au premier semestre 2019 selon Naval Group. Le bâtiment qui doit être baptisé Alsace, est désormais complet dans le hall d’assemblage de Naval Group à Lorient. La section avant a été soudée au reste de la coque le 2 octobre dernier.

L’Alsace et le Lorraine seront les 2 dernières frégates FREMM destinées à la marine nationale. Les 6 premières sont optimisées pour la lutte anti-sous-marine et peuvent lancer le missile de croisière naval (MdCN) développé par MBDA. Les 2 dernières sont d’une configuration différente, optimisée pour la défense aérienne.

Parmi les changements apportés, on notera l’installation d’un radar multifonction Herakles en bande E/F de Thales et un détecteur de radar/électro-optique STIR EO MK 2.

Les 2 frégates conserveront cependant le même équipement de détection anti-sous-marine, le sonar de coque UMS 4110 CL et le sonar actif-passif à basse fréquence remorqué CAPTAS-4. Ils ne seront cependant pas équipés du système de lancement vertical Sylver A70 et ne pourront lancer le MdCN.

Référence :

Jane’s (Grande-Bretagne)