Comme leurs 110 collègues masculins, Camille, Harmonie et Pauline ont eu le droit à un baptême en règle à leur arrivée à bord du Vigilant, l’un des quatre sous-marins nucléaires basés à l’Ile Longue, dans le Finistère. « La désignation d’un parrain, et l’absorption d’un bol d’eau de mer et d’un verre de champagne », précise le capitaine de frégate Matthieu, commandant en second du bâtiment. Il assure que « la vie à bord n’a en rien été modifiée par le fait de l’arrivée de femmes. »

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Ouest-France