La France a riposté à l’attaque chimique de Douma en tirant, pour la première fois, des missiles de croisière navals. Une arme très politique, destinée à frapper un objectif fortement défendu.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Monde