Alors que la presse russe a déclenché une controverse en parlant d’une délégation américaine, il s’agissait en réalité d’une équipe britannique qui devait vérifier la compatibilité entre le sous-marin et son système de sauvetage.

Quelques jours après une importante controverse en Russie, à la suite d’articles selon lesquels l’Inde avait autorisé une délégation de l’US Navy à visiter le sous-marin nucléaire indien INS Chakra loué à la Russie, des précisions apportent des explications.

Si aucune délégation américaine n’a visité le sous-marin nucléaire, une équipe étrangère est bien monté à bord il y a quelques semaines. Une équipe de James Fischer Defence UK devait examiner la compatibilité de son système de sauvetage avec le sous-marin nucléaire.

L’Inde a acheté en 2016 à la compagnie britannique 2 véhicules de sauvetage qui doivent être livrés en 2018. Tous les sous-marins indiens sont inspectés par l’équipe britannique dans le cadre de ce contrat.

L’équipe britannique a inspecté l’INS Chakra il y a quelques semaines. Il a pris ds mesures et vérifié les panneaux et d’autres systèmes. Le sous-marin nucléaire INS Arihant aurait lui aussi fait l’objet de ces mêmes vérifications.

Référence :

The Print (Inde)