Cinq officiers d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins britannique ont menacé de démissionner à la suite d’informations sur un scandale sexuel impliquant le commandant et son second.

Le HMS Vigilant naviguait en plongée dans l’Atlantique Nord, lorsque des informations sont apparues selon lesquelles les 2 officiers auraient eu des relations sexuelles avec 2 femmes, quelque chose qui est interdit entre 2 militaires embarqués sur le même bâtiment.

Cet incident est apparu lorsqu’un membre d’équipage a alerté des responsables à la base de Faslane.

Ces allégations ont déclenché la colère de certains membres d’équipage, 5 officiers ont menacé de démissionner lorsque leur SNLE a terminé sa patrouille et accosté aux Etats-Unis, a rapporté une source au quotidien The Times.

Une source de la Royal Navy a expliqué au Times : « Un groupe d’officiers a menacé de démissionner dès que le sous-marin a atteint les Etats-Unis. Le commandant et le commandant en second ont alors été relevé de leurs fonctions. »

Une autre source ajoute : « Le problème dans une affaire de cette importance, est qu’elle peut détruire la camaraderie qui doit régner dans le corps des officiers. Le code (de justice militaire) a été précisément mis en place pour empêcher cela d’arriver. »

Référence :

Daily Mail (Grande-Bretagne)