Une fissure découverte sur le réacteur nucléaire d’un sous-marin nucléaire britannique a conduit à la mise hors service de la plus de la moitié de la flotte sous-marine de la Royal Navy.

Selon des experts, la défaillance constatée sur le réacteur du HMS Trenchant est si sérieuse que les sous-marins de la classe Trafalgar pourraient ne plus naviguer à nouveau. La fissure est considérée comme une “anomalie générique irréparable” ce qui va empêcher le sous-marin de reprendre des opérations normales.

La semaine, on a appris que les 4 sous-marins de la classe Trafalgar, Trenchant, Torbay, Triumph et Talent, subissaient des périodes d’entretien et de réparations.

Des sources ont cependant confirmé que le Trenchant était hors service après que les ingénieurs aient découvert une fissure au niveau d’une soudure sur un tuyau conduisant le liquide de refroidissement au corps pressurisé du réacteur. Cette fissure a été découverte en mer. Elle mesure actuellement moins de 100 mm de long, ce qui la classe comme “défaut critique”. Mais si elle grandit, elle pourrait être classée comme “catastrophique”. Comme elle est située à l’intérieur d’un réservoir d’eau pour la protection des radiations, les ingénieurs ont de grandes difficultés à l’atteindre.

Une source de la Royal Navy expliquait hier : « la fissure est apparue sur une soudure. Nos mesures de sécurité sont très strictes : nous ne naviguerons pas tant qu’elles n’ont pas été contrôlées. »

L’organe de surveillance nucléaire du ministère de la défense, le Defence Safety Nuclear Regulator, décidera du sort des sous-marins. Des ingénieurs nucléaires ont averti que la fissure pourrait classée “irréparable” et qu’elle pourrait aussi toucher les 3 autres sous-marins parce qu’ils sont très vieux.

Dans le système en vigueur, le réacteur est conçu pour ne jamais nécessiter de réparations et ne jamais tomber en pannes. S’il tombe en panne, il ne peut être remplacé.

Un porte-paroles du ministère a démenti que les sous-marins puissent être définitivement retirés du service : « il est inexact de suggérer que le HMS Trenchant ou un autre sous-marin de la classe Trafalgar puisse être incapable de remettre la mer à nouveau. »

Référence :

Daily Express (Grande-Bretagne)