De nouvelles photos du plus récent type de sous-marin nucléaire lanceur d’engins chinois, la classe "Jin" Type 094A, laissent supposer de nombreuses améliorations : le sous-marin semble plus grand, avoir une tranche missile plus longue à l’arrière du kiosque qui lui permet d’embarquer 12 missiles balistiques.

Un SNLE chinois de la classe "Jin" Type 094A

Aperçu pour la première fois à la fin novembre 2016, le SNLE Type 094A diffère des 4 SNLE précédents par la forme du kiosque et de son avant, peut-être pour améliorer la pénétration dans l’eau. Le kiosque du Type 094A a aussi perdu ses fenêtres. De plus, le Type 094A est équipé d’une antenne linéaire remorquée rétractable, installée sur le gouvernail supérieur, ce qui devrait lui permettre plus facilement d’écouter les menaces et de les éviter.

Comparaison entre Type 094 et Type 094A

Alors que le Type 094 est considéré comme plus bruyant (et moins survivable) que ses homologues américains, le Type 094A utilise probablement les mêmes technologies de discrétion acoustique que le SNA Type 093A. Fait notable, le Type 094A emporte un nouveau missile balistique (dont les spécialistes pensent qu’il s’agirait du JL-2A), d’une portée de 11.200 km, une amélioration importante par rapport aux missiles de ses prédécesseurs.

A supposer que le JL-2A ait bien cette portée, le nouveau missile pourrait atteindre n’importe quelle partie des États-Unis sans quitter la base navale de Yulin, très bien protégée avec ses abris souterrains sur l’île de Hainan.

Référence :

Popular Sciences (Etats-Unis)