Des sous-mariniers britanniques sont accusés d’avoir désobéi aux ordres, d’agression, de consommation de drogue et d’agression sexuelle à bord des sous-marins.

Des officiers, dont un Commander et un Lieutenant Commander, ont été mis en examen pour avoir violé la loi militaire. 20 crimes ou délits auraient été commis par des sous-mariniers, avec 57 procédures différentes en une seule année.

Les crimes ou délits présumés ont été commis à bord des sous-marins de la Royal Navy, y compris les 4 SNLE de la classe Vanguard.

Les chiffres dévoilés par le ministère britannique de la défense concernent la période d’avril 2014 à mars 2015.

Le ministère n’a pas donné de détails précis, mais la « liste de la honte » dépeint une image sombre de la vie en sous-marin, et lorsque les sous-mariniers reviennent à quai de leurs missions secrètes.

Un Commander a été mis en examen pour « négligence dans l’accomplissement du devoir » et un Lieutenant Commander a été accusé d’être « en contravention avec des ordres permanents ».

Un matelot de 2è classe a été accusé de destruction de bien et un matelot de 1ère classe d’« autres agressions sexuelles non précisées ».

Un groupe de sous-mariniers a été accusé de plusieurs délits commis sous l’emprise de l’alcool ou de drogue, y compris ivresse, possession d’une drogue et « dépassement des limites d’alcoolémie pour une mission importante pour la sécurité ».

Un matelot a été accusé d’avoir rédigé un faux rapport, un autre d’avoir modifier des documents officiels et 2 sous-mariniers ont été accusés de vol.

5, dont un Lieutenant, ont été accusés de conduite déshonorante ou de conduite « susceptible d’apporter le discrédit sur les armées de Sa Majesté » sous l’influence de l’alcool ou de drogue.

Certains de délits pourraient avoir été commis par le même sous-marinier.

L’an dernier, des officiers de la Royal Navy rentrant d’une mission de 3 mois à bord d’un sous-marin, se sont déchaînés, dévastant un bar et un cinéma de la base navale de Faslane, le port-base des SNLE et des SNA britanniques.

Référence :

Daily Mirror (Grande-Bretagne)