Des images apparues en décembre sur des sites chinois montrent 3 nouveaux sous-marins de la classe Yuan (Type 039B) sont en train d’être terminés à flot au chantier Wuchang à Wuhan, Chine centrale — une indication claire que la Chine a repris la construction de ces sous-marins classiques après une interruption de près de 3 ans.

Des sous-marins de la classe Yuan en construction

Le dernier de ces 3 sous-marins semble avoir été lancé vers le 12 décembre.

La version initiale de la classe Yuan (Type 039A) est entré en service en 2006. Il mesure 77 m de long pour un maitre-bau de 8,4 m. Il déplace 2.700 t en surface et 3.600 t en plongée.

Il est équipé de 6 tubes lance-torpilles de 533 mm. Il serait armé d’un mélange de missiles anti-navires, comme le YJ-82, et de torpilles lourdes, comme la Yu-6.

Bien que non confirmé officiellement, la plupart des sources pensent que le Yuan a une propulsion diesel-électrique classique agrémentée d’un système anérobie.

Les performances du système anaérobie sont inconnues. Cela lui permettra de maintenir une signature acoustique minimale et par conséquent le rendra plus difficile à détecter.

La coque du sous-marin Yuan est recouverte de tuiles anéchoïques, pour minimiser le retour d’échos vers un sonar actif.

Établir une image exacte de la flotte sous-marine chinoise présente de grandes difficultés. La marine chinoise garde un plus grand secret sur sa force sous-marine que sur le reste de sa flotte. L’absence de numéros de coque sur la plupart des images rend l’identification et la surveillance des programmes de construction et de désarmement source de nombreuses erreurs.

Cependant, la plupart des sources estiment que les 4 premiers sous-marins de la classe Yuan sont identiques (Type 039A) et sont entrés en service entre 2006 et 2010.

Référence :

Jane’s (Grande-Bretagne)