Le 26 aout 1988, le sous-marin péruvien Pacocha a heurté le bateau de pêche japonais Kiowa Maru.

Après la mort du commandant du sous-marin, le lieutenant Roger Cotrina a compris qu’il serait impossible d’éviter la tragédie, puisque la pression de l’eau empêchait de fermer une porte étanche qui les, lui et les survivants, maintiendrait en vie.

Le sous-marin péruvien Bappacocha

"Je manquais d’air. Je me suis mis à penser de toutes mes forces à Soeur María Petkovic (la fondatrice de la Congrégation des Filles de la Miséricorde). J’ai fermé les yeux et j’ai prié. J’ai répété la prière que j’avais entendu, j’ai pensé à elle et soudain, j’ai vu une lueur brillante", affirme-t-il.

A cet instant, il réussit à fermer la porte étanche. Une commission d’enquête militaire a déterminé plus tard que ce que le lieutenant Roger Cotrina a accompli était humainement impossible.

Lors de l’accident, 8 marins sont morts, mais les 22 survivants ont assuré que, grâce à la religieuse, ils avaient survécu et qu’elle avait évité que le désastre ne soit plus grave.

Mère María de Jesús Crucificado Petkovic a été béatifiée le 6 juin 2003 par le Pape Jean-Paul II, grâce au miracle accompli en faveur des marins péruviens.

Référence :

ACI Prensa (Pérou)