• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 septembre 2018.

Le 26 septembre 2018, l’équipage B du patrouilleur polaire L’Astrolabe a appareillé pour une nouvelle campagne de six mois qui le mènera jusqu’en Terre Adélie. Cinq rotations sont programmées pendant l’été austral entre Hobart et la Terre Adélie au profit de l’institut polaire français (IPEV) et des TAAF. L’équipage A prendra la relève à Hobart fin janvier 2019. Retrouvez (...)

0 | 20
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 septembre 2018.

Le 26 septembre 2018, l’équipage B du patrouilleur polaire L’Astrolabe a appareillé pour une nouvelle campagne de six mois qui le mènera jusqu’en Terre Adélie. Cinq rotations sont programmées pendant l’été austral entre Hobart et la Terre Adélie au profit de l’institut polaire français (IPEV) et des TAAF. L’équipage A prendra la relève à Hobart fin janvier 2019. Retrouvez (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 août 2018.

Le patrouilleur polaire L’Astrolabe a appareillé fin juillet pour une deuxième mission de surveillance dans les eaux des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). L’équipage A, commandé par le capitaine de frégate Céline Tuccelli, a rencontré les scientifiques et militaires de la base Alfred Faure à Crozet et de la base de Port-aux-Français à Kerguelen. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 20 juillet 2018.

Parti le 11 juin 2018 de son port base à Port-des-Galets (La Réunion), et mené par l’équipage B1, le patrouilleur polaire L’Astrolabe a accosté à La Réunion le 20 juillet de retour de sa première mission de surveillance dans les îles australes du sud de l’océan Indien. Cette mission l’a conduit à Cap en Afrique du Sud, puis dans les zones économiques exclusives (ZEE) des trois (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 juin 2018.

Huit mois après sa mise en service opérationnelle, l’Astrolabe a été admis au service actif par le chef d’état-major de la marine. Pour L’Astrolabe, la prise en charge par la marine avait eu lieu le 11 septembre 2017, à La Réunion. L’amiral Prazuck avait ensuite signé sa mise en service opérationnelle le 19 octobre 2017. Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 20 juin 2018.

L’Astrolabe vient de mettre le cap vers les mers australes pour sa première mission de surveillance et de patrouille des pêches. Il a appareillé il y a quelques jours de la Réunion après un arrêt technique un peu plus long que prévu suite à son retour, le 28 mars, de sa première saison de ravitaillement des bases antarctiques Dumont d’Urville et Concordia. Retrouvez (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 avril 2018.

Il s’apprête à arborer sa deuxième casquette : après l’été austral et cinq ravitaillements des bases antarctiques Dumont d’Urville et Concordia, le patrouilleur L’Astrolabe va désormais mettre le cap vers les mers du Sud. Arrivé à La Réunion le 28 mars dernier, il est à quai pour un arrêt technique jusqu’au 27 avril. La Marine nationale, qui arme le navire, précise, sans plus (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 29 mars 2018.

Le patrouilleur polaire L’Astrolabe, construit dans le cadre d’un partenariat entre, d’une part, la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et l’Institut polaire français (IPEV), et, d’autre part, la Marine nationale, a rempli ses premières missions. Bateau armé en permanence par des équipages de la Marine nationale, son activité est répartie (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 mars 2018.

Le patrouilleur polaire L’Astrolabe, construit dans le cadre d’un partenariat entre, d’une part, la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et l’Institut polaire français (IPEV), et, d’autre part, la Marine nationale, a rempli ses premières missions. Bateau armé en permanence par des équipages de la Marine nationale, son activité est répartie (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 mars 2018.

L’Astrolabe vient tout juste de terminer les cinq rotations australes de desserte de la station Dumont d’Urville, base scientifique française en Terre Adélie. Sorti des chantiers Piriou l’été dernier, le navire propriété des Terres Australes et Antarctiques Françaises est armé par deux équipages de la Marine nationale se relayant en milieu de saison. Alors que le bateau (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 janvier 2018.

Profitant de la période de fonte des glaces autour de l’Antarctique, le patrouilleur polaire L’Astrolabe est parvenu à se frayer un passage et accoster pour la première fois à la base Dumont d’Urville, située en Terre Adélie. En novembre et décembre, pour ses deux premières rotations logistiques au profit des équipes scientifiques travaillant sur le Continent Blanc, le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 janvier 2018.

Issu d’un partenariat tripartite inédit entre la marine nationale, les terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et l’institut polaire français, « L’Astrolabe » est à la fois le premier bâtiment brise-glace de la marine, un navire logistique d’une capacité d’emport de 1 400 tonnes et un patrouilleur polaire. Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 décembre 2017.

Les marins du patrouilleur polaire L’Astrolabe et du bâtiment de projection et de commandement Tonnerre vont passer les fêtes de Noël en mission loin de leur famille, mais ils ont tout prévu pour partager un moment convivial le soir du réveillon. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 décembre 2017.

Chargé d’acheminer le ravitaillement des bases scientifiques Dumont d’Urville et Concordia, le patrouilleur et navire logistique polaire L’Astrolabe réalise sa seconde rotation vers l’Antarctique. Il est arrivé dimanche en fin de journée en bord de banquise et a débuté le soir même les opérations de déchargement du fret devant être conduit jusqu’à DDU. Retrouvez l’article (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 octobre 2017.

L’Astrolabe a appareillé hier matin pour Hobart en Tasmanie où il embarquera du personnel et du matériel pour sa première mission de ravitaillement de la base de la Terre Adélie marquant le retour de la Marine Nationale en Antarctique où elle n’était plus présente depuis 70 ans. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 octobre 2017.

Deux mois jour pour jour après son départ de Brest, le patrouilleur polaire L’Astrolabe a quitté le 12 octobre 2017 son port base de Port des Galets, à La Réunion, pour sa première mission en Antarctique. Le bâtiment rejoindra la ville de Hobart en Australie fin octobre, depuis laquelle il effectuera quatre à cinq rotations logistiques pendant l’été austral au profit de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 octobre 2017.

L’Astrolabe partira ce vendredi pour sa première mission en Antarctique. Le navire brise-glace arrivé à La Réunion le 7 septembre dernier effectuera deux types de missions. Le premier type de mission est le soutien à la logistique Antarctique (MSLA) (missions de transport de fret et de passagers entre l’Australie et la base scientifique française Dumont d’Urville en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 septembre 2017.

Le patrouilleur polaire l’Astrolabe a été pris en charge par la Marine Nationale lors d’une cérémonie qui s’est déroulée lundi 11 septembre, à la Réunion. Baptisé le 12 juillet dernier à Concarneau, le patrouilleur polaire L’Astrolabe a été pris en charge par la Marine nationale lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 11 septembre à Port des Galets (La Réunion). L’Astrolabe (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 septembre 2017.

C’est avec une certaine impatience que la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) attendent l’arrivée de L’Astrolabe. Le nouveau navire brise-glace est en effet attendu à La Réunion aujourd’hui. Retrouvez l’article sur le site du journal.