• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 juin 2019.

Le compte à rebours a commencé en vue de la mise à l’eau du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda. Avant cela, le Suffren va d’abord sortir du hall de construction du chantier Naval Group de Cherbourg. Une opération prévue au début du mois prochain dans la perspective d’une grande cérémonie qui devrait se dérouler le 12 juillet (...)

0 | 20
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 25 juin 2019.

Après 35 ans de service, le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Saphir est le premier des six SNA de type Rubis qui sera retiré du service actif à la fin du mois de juillet 2019. La loi de programmation militaire 2019-2025 assure le renouvellement des sous-marins nucléaires d’attaque de type Rubis par les sous-marins nucléaires de type Suffren, dont le premier sera (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 juin 2019.

Le compte à rebours a commencé en vue de la mise à l’eau du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda. Avant cela, le Suffren va d’abord sortir du hall de construction du chantier Naval Group de Cherbourg. Une opération prévue au début du mois prochain dans la perspective d’une grande cérémonie qui devrait se dérouler le 12 juillet (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 février 2019.

La base navale de Cherbourg, où Naval Group a construit tous les sous-marins français, est juste hors norme. Actuellement, pas moins de trois sous-marins nucléaires d’attaques (SNA) sont en cours de construction dans la gigantesque cathédrale, la nef Maxime-Laubeuf, où s’assemblent tronçon par tronçon ces monstres des mers. En hauteur, ils équivalent à un immeuble de cinq (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 janvier 2019.

Il est en cours de construction et devrait être mis à l’eau l’été prochain. Le sous-marin nucléaire d’attaque « Le Suffren », de type Baracuda sera le premier d’une série de six. Par le passé, la ville de Saint-Tropez s’enorgueillissait de la frégate « le Suffren » de la Marine nationale, qu’elle parrainait déjà. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er décembre 2018.

Le programme, nommé Barracuda, avoisine les 10 milliards d’euros. Il concerne six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque. Le premier, Le Suffren, est pratiquement terminé, il sera mis en service en 2020. Il mesure 99 mètres de long et pèse 5.000 tonnes. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 novembre 2018.

De part et d’autre du chantier Laubeuf de Naval Group à Cherbourg (Manche), qui a vu passé des générations de sous-marins et d’ouvriers, des échafaudages entourent modules et morceaux de coques. Dans ce grand hangar, les trois premiers sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de type Barracuda prennent forme. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 novembre 2018.

Naval Group a accueilli une délégation de journalistes pour découvrir de l’intérieur le chantier de construction navale de Cherbourg. Un site de 50 hectares, uniquement dédié aux sous-marins, où travaillent 3500 employés de Naval Group et de nombreux sous-traitants. Cherbourg, ancien arsenal, a vu naître 107 sous-marins depuis 1899 dont les 16 à propulsion nucléaire de la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 septembre 2018.

La marine nationale, qui doit sans cesse s’adapter aux menaces, est en train de mettre au point une nouvelle génération de sous-marins nucléaires d’attaque. En effet, le Barracuda est en cours de construction à Cherbourg, sur le chantier de Naval Group. Ce programme est développé dans la plus grande confidentialité. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 mars 2018.

Dans la perspective de la création de l’équipage rouge du SNA « Suffren » à l’été 2019, le groupe sous-marin (GSM) Cherbourg (qui constitue l’ossature de l’équipage d’armement) vient s’entraîner régulièrement sur les simulateurs « nouvelle génération » de l’école de navigation sous-marine de Toulon (ENSM/BPN). Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 6 décembre 2017.

Toujours entouré par beaucoup de discrétion, l’achèvement du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda se poursuit sur le site Naval Group de Cherbourg. Le Suffren doit être mis à l’eau en 2018, probablement au cours du second semestre. Pour la suite, la Marine nationale table désormais sur un début des essais en mer mi-2019 en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 septembre 2017.

Après une période difficile sur le prototype, le programme des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français en arrive enfin à la phase de production industrielle en série. Premier de cette classe appelée à succéder aux actuels Rubis de la Marine nationale, le Suffren, sur lequel l’ensemble des équipements sont maintenant intégrés, doit sortir dans les mois qui viennent (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 décembre 2016.

La livraison du Suffren, premier exemplaire de la nouvelle génération de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de DCNS, du programme Barracuda, en construction à Cherbourg, est repoussée à 2019, a-t-on appris mercredi auprès de la Marine nationale. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 6 octobre 2016.

Le projet de loi de finances pour 2017 confirme ce dont on pouvait se douter. En construction sur le site DCNS de Cherbourg, la tête de série des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda ne sera pas livrée avant 2019. Notifié en décembre 2006, ce programme majeur de la Marine nationale prévoyait initialement une réception du premier bâtiment en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 septembre 2016.

En construction à Cherbourg, le Suffren, tête de série des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda, ne sera pas mis à l’eau cette année, ni au premier trimestre 2017. C’est ce qu’indique le directeur de l’Unité de management Opérations navales (UM NAV) de la Direction Générale de l’Armement, interrogé sur le sujet par Mer et Marine. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 juillet 2016.

L’avant arrondi du navire est béant, la tôle noire a pris l’aspect d’une gueule de cachalot. Elle contient un énorme cylindre métallique, brillant : c’est le sonar de coque. Dans quelques jours, la mâchoire se refermera sur la pièce, la dissimulant pour toujours aux regards extérieurs. A Cherbourg (Manche), en cette mi-juin, 400 ouvriers s’affairent sur le chantier du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 avril 2016.

Déterminant dans la compétition qui a vu le projet de DCNS obtenir la faveur du gouvernement australien, le programme des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda devient réalité. Neuf ans après sa mise sur cale à Cherbourg, la tête de série, le Suffren, voit son assemblage s’achever. Le bâtiment, dont la coque est fermée et le massif en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 avril 2016.

Les opérations de fermeture de coque du Suffren sont maintenant achevées dans le chantier Laubeuf, à DCNS Cherbourg. Un jalon industriel essentiel à franchir avant d’envisager un transfert de ce prototype et tête de série des sous-marins nucléaires d’attaque de type Barracuda vers le dispositif de mise à l’eau. Cette échéance est toujours fixée à l’été. Retrouvez (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 janvier 2016.

Le Suffren sera mis à l’eau courant 2016. Une avance sur calendrier qui résulte d’une meilleure organisation industrielle du programme de sous-marins Barracuda. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 octobre 2015.

Un nouveau commandant à la tête du groupe des sous-marins de Cherbourg depuis septembre. Le capitaine de frégate Jérôme Colonna d’Istria arrive pour préparer son futur équipage, une soixantaine de marins, qui prendra le large avec lui en 2017. C’est lui qui a été choisi pour être aux commandes du Suffren, premier sous-marin nouvelle génération de la classe Barracuda. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 septembre 2015.

Environ 70 sous-mariniers s’entraînent en ce moment à Cherbourg. Les meilleurs seront sélectionnés pour faire partie de l’équipage du Suffren, le premier sous-marin nucléaire d’attaque nouvelle génération actuellement en construction à DCNS Cherbourg. L’article est disponible sur le site du (...)