La Délégation Générale pour l’Armement (DGA) a annoncé que le sous-marin nucléaire d’attaque de nouvelle-génération Suffren a été mis à l’eau pour la première fois ce jeudi au chantier naval Naval Group de Cherbourg.

Le Suffren avait été inauguré le 12 juillet lors d’une cérémonie symbolique en présence du Président Emmanuel Macron.

Sa mise à l’eau est intervenue sur le dispositif de mise à l’eau : installé sur cette plateforme, le sous-marin a été descendu au fond de la cale sèche, puis celle-ci a été remplie.

Les prochaines étapes seront l’installation du combustible nucléaire dans le cœur du réacteur vers le mois de septembre. La première divergence du réacteur aura lieu en novembre après une série d’essais à quai et une augmentation graduelle de la puissance de la chaufferie nucléaire. La divergence marque le premier démarrage opérationnel du réacteur.

Le Suffren commencera ses essais à la mer au premier trimestre 2020. Ils auront lieu d’abord aux environs de Cherbourg (où sera effectuée la premier plongée statique), puis au large de Brest (pour les essais en plongée) et enfin dans la région de Toulon (à la fin de l’été 2020) pour les essais des systèmes d’armes. L’admission au service actif devrait intervenir à la fin 2020.

Référence :

Naval News (France)