L’information est pour le moins inquiétante : la marine française constate une « implantation étrangère de plus en plus forte » autour de ses centres de transmission qui permettent de communiquer avec les sous-marins, selon le commandant de la Force océanique stratégique (ALFOST), qui assure la composante navale de la dissuasion nucléaire.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Point