Comme prévu, la campagne de recherche de l’épave du sous-marin Minerve débutée le 4 juillet entre dans une seconde phase. Après la mise en œuvre d’un robot sous-marin Astérix de l’Ifremer depuis l’Antea, un navire de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), c’est au tour d’un prestataire privé de prendre la relève. L’appel d’offres lancé par le ministère des Armées a été remporté par la société américaine Ocean Infinity, spécialisée dans les opérations hydrographiques et géophysiques.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Mer & Marine