Le compte à rebours a commencé en vue de la mise à l’eau du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda. Avant cela, le Suffren va d’abord sortir du hall de construction du chantier Naval Group de Cherbourg. Une opération prévue au début du mois prochain dans la perspective d’une grande cérémonie qui devrait se dérouler le 12 juillet en présence probablement du président de la République. Le bâtiment aura alors rejoint le dispositif de mise à l’eau du chantier au moyen de marcheurs, comme c’est le cas pour tous les sous-marins construits à Cherbourg depuis Le Triomphant, mis à flot en 1994.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Mer & Marine