Aux Pays-Bas, il y a actuellement un débat national mais plutôt en coulisse. Un débat qui fait rage au sein du gouvernement et de l’Organisation néerlandaise des matériels de défense (DMO) entre ceux qui veulent un choix en faveur du consortium emmené par le champion local le chantier naval Damen, associé au suédois SAAB pour la fabrication de quatre nouveaux sous-marins et ceux, qui préconisent une short-list avec deux industriels (Damen/SAAB et Naval Group), voire trois (Damen/SAAB, Naval Group et l’allemand ThyssenKrupp Marine Systems). Et puis il y a ceux très minoritaires, qui ne souhaitent pas d’un nouveau programme de sous-marins pour remplacer les quatre sous-marins de la marine royale néerlandaise du type Walrus. Une "bagarre" qui a déjà fait glisser l’annonce d’une décision de mars à juin, voire juillet.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

La Tribune