La guerre n’offre pas de pause, vue de ce bâtiment de défense aérienne dont les radars portent à 400 km. Les Rafale du porte-avions Charles-de-Gaulle, qui croise au large de Chypre, ont été requis pour cinq raids dans la journée. Les vols au service de l’opération américaine « Inherent Resolve » ont commencé le 13 mars et sont entrés en phase très active ces dernières heures.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Monde