C’est l’un des programmes les plus secrets de l’armée française. Destiné notamment aux commandos marine, le propulseur sous-marin de troisième génération (PSM3G), qui pourra embarquer sur les nouveaux SNA du type Barracuda, est en train de voir très discrètement le jour. Les nageurs de combat du commando Hubert, basés à Saint-Mandrier, près de Toulon, seraient en train d’achever l’expérimentation de ce nouvel engin.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Mer & Marine