La base navale de Cherbourg, où Naval Group a construit tous les sous-marins français, est juste hors norme. Actuellement, pas moins de trois sous-marins nucléaires d’attaques (SNA) sont en cours de construction dans la gigantesque cathédrale, la nef Maxime-Laubeuf, où s’assemblent tronçon par tronçon ces monstres des mers. En hauteur, ils équivalent à un immeuble de cinq étages ! Le programme Barracuda mis en oeuvre par la marine française table sur la livraison de six nouveaux SNA entre 2020 et 2030 moyennant un investissement de plus de 9 milliards d’euros.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Les Echos