Lundi 14 mai, le chef des opérations navales de l’US Navy, l’amiral John Richardson, et le chef d’état-major de la marine nationale, l’amiral Christophe Prazuck, se sont rendus à bord du porte-avions USS George H.W. Bush qui navigue en océan Atlantique.

Les amiraux Richardson et Prazuck ont visité le navire et ont discuté avec les membres de l’équipage ainsi qu’avec les membres du détachement Chesapeake 2018. Le principal sujet a été l’interopérabilité et les relations entre les 2 marines.

« En regardant le pont d’envol, il est presqu’impossible de dire si c’est un marin américain ou français qui prépare le prochain catapultage, » souligne l’amiral Richardson. « C’est exactement le travail d’équipe dont nous avons besoin pour faire face à des adversaires sérieux dans un combat tout aussi sérieux en haute mer. »

Les amiraux Richardson et Prazuck ont salué les équipages pour leur engagement et pour les longues heures de travail nécessaires à l’entretien de la préparation au combat.

« Il ne s’agit pas d’un simple exercice technique ou diplomatique, » a déclaré l’amiral Prazuck. « Ce dont il s’agit, c’est de se préparer à combattre ensemble si l’avenir nous amène à le faire. Faire la démonstration d’une parfaite interopérabilité est un message très fort. »

« Je voudrais vous remercier, tout l’équipage américain pour votre hospitalité généreuse et de tous les instants, pour votre professionnalisme et votre adaptabilité, pour avoir aidé mes hommes à faire des progrès remarquables à vos côtés, » a déclaré l’amiral Prazuck. « D’ici quelques mois, les porte-avions américains et français se relèveront inévitablement pour être à la manœuvre dans les théâtres d’opération les plus dangereux, les plus exigeants au monde. »

Référence :

US Navy