L’inquiétude est montée d’un cran côté japonais, face aux incursions chinoises en Mer de Chine orientale. Tokyo a critiqué lundi le géant communiste après avoir détecté jeudi un de ses sous-marins, accompagné d’une frégate, à proximité d’îlots dont les deux rivaux asiatiques se disputent la souveraineté. Le navire submersible, un classe Shang de 110 mètres de long, capable de plonger plus profondément et plus longtemps que des modèles plus anciens, est équipé de torpilles et de missiles, selon les autorités japonaises.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Figaro