La compagnie suédoise Saab présente au salon IMDEX Asia une maquette de son sous-marin classique A26 équipée de tubes lance missiles verticaux.

Cette version du sous-marin est destinée à souligner la capacité modulaire du sous-marin avec l’ajout de section de 10 m, contenant 3 tubes lance-missiles chacun contenant 6 missiles.

C’est la première fois qu’un sous-marin classique est conçu avec la capacité “Tomahawk Land Attack Missile” (TLAM). Les sous-marins équipés du TLAM — US Navy et Royal Navy — sont tous à propulsion nucléaire.

Jusqu’à présent, les sous-marins classiques devaient lancer leurs missiles à l’horizontale, par les tubes lance-torpilles.

Ce n’est pas un petit exploit que d’installer des tubes lance-missiles verticaux sur un sous-marin classique, mais la conception modulaire signifie qu’une section de 10 m peut être facilement installée. Cette section peut aussi accueillir des batteries supplémentaires ou un module AIP, selon les exigences du client.

Saab a conçu cette version à la demande d’un client qui veut disposer de cette capacité sur un sous-marin classique, mais n’a pas révélé de qui il s’agissait.

Naturellement, ce pays doit être un proche allié des États-Unis, en raison des restrictions à la vente de missiles de croisière. La plupart des pays qui pourraient acheter un A26 de ce type, soit ne seraient pas autoriser à acheter des missiles, soit ont déjà choisi d’autres fournisseurs.

La Pologne est l’un des pays qui pourrait correspondre, puisqu’elle cherche toujours un modèle de sous-marins, a des relations étroites avec la Suède et est aussi un proche allié des États-Unis dans le cadre de l’OTAN. La Pologne veut acheter 3 sous-marins, à livrer à partir de 2023. Saab fait face à des propositions concurrentes de DCNS et TKMS.

Référence :

Shephard Media (Grande-Bretagne)