A 70 ans, le sous-marin taïwanais Hai Pao aurait plus sa place dans un musée. Mais cette antiquité fait encore partie de la marine, le signe des difficultés que rencontre l’île pour renouveler sa flotte.

L’intérieur du sous-marin resplendit, avec ses cuivres briqués qui font la fierté de son équipage. Mais le fait que le sous-marin, construit par les Etats-Unis vers la fin de la 2è Guerre Mondiale, soit encore en service, est la preuve de la bataille menée par Taïwan depuis des dizaines d’années pour renouveler sa flotte sous-marine, les fournisseurs éventuels ne souhaitant pas mettre en danger leurs relations avec la Chine.

La Chine s’oppose à toute vente d’armes à l’île, qu’elle considère comme faisant parti de son territoire, devant être réunifié par la force si nécessaire.

Et pourtant, une flotte sous-marine moderne est indispensable pour la défense de Taïwan, selon les spécialistes. « Des sous-marins constitueraient une menace crédible en cas d’usage de la force, ce qui le rendra moins probable, » explique Mark Stokes, directeur d’un centre de réflexion américain. « Cela compliquerait les plans de l’armée chinoise, quel que soit le scénario. »

 Rêves de sous-marins

En avril 2001, le président George W. Bush avait approuvé la vente de 8 sous-marins classique à Taïwan. Mais cette vente ne s’est jamais concrétisée, les Etats-Unis ayant perdu les capacités de concevoir des sous-marins classiques depuis les années 70.

L’Allemagne et l’Espagne ont aussi refusé de vendre des sous-marins à Taïwan pour ne pas froisser la Chine.

En plus de 2 sous-marins vieillissants construits dans les années 40, la marine taïwanaise dispose de 2 autres sous-marins, construits aux Pays-Bas à la fin des années 80.

Ce chiffre contraste avec celui de la marine chinoise, qui dispose actuellement de plus de 60 sous-marins, dont 14 à propulsion nucléaire.

Devant ce blocage, le gouvernement taïwanais a décidé d’étudier la faisabilité d’une construction sur place. L’évaluation est « assez positive, » indique un parlementaire, qui ajoute que le projet se ferait en collaboration avec les Etats-Unis.

 Des héros antiques

Pour l’instant, les 2 sous-marins taïwanais de la classe Guppy font toujours partis de la flotte sous-marine. Taïwan a acheté les 2 sous-marins aux Etats-Unis en 1973. Le Hai Pao vient juste de revenir d’un important exercice. Son commandant, Liu Si-wei, indique que ses homologues américains sont ébahis de voir que les 2 sous-marins des années 40 sont toujours en service.

La marine prévoit de dépenser l’année prochaine près de 26 millions $ (21 millions €) pour moderniser les 2 sous-marins.

Leur coque sera contrôlée et réparée : ils sont actuellement incapables de plonger à plus de 20 m en raison des déformations de la coque et de la fatigue du métal.

Référence :

Bangkok Post (Thaïlande)