• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 août 2018.

Après un cycle de 77 jours de mer et plus de 1 475 heures de plongée, le sous-marin nucléaire d’attaque Casabianca a retrouvé Toulon, son port-base, le 31 juillet. Sa patrouille, ou « cycle », s’est principalement déroulée en Atlantique. Au cours de ses missions, le sous-marin a notamment participé à l’entraînement opérationnel Catamaran. Retrouvez l’article sur le (...)

0 | 20 | 40 | 60
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 janvier 2019.

Le Rubis, premier de six actuels sous-marins nucléaires d’attaque français, ne sera sans doute pas le seul à devoir être prolongé en attendant la mise en service des nouveaux SNA du type Barracuda. Selon nos informations, la Marine nationale étudie actuellement l’extension de la durée de vie d’un autre bâtiment de ce type. Il s’agit du Casabianca, pour lequel il est (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 23 octobre 2018.

« Libération » a passé vingt-quatre heures à bord du « Casabianca ». Quatre mois par an, quelque 80 membres d’équipage vivent à huis clos dans ce sous-marin nucléaire d’attaque de 90 mètres carrés habitables. Dans l’ombre, il veille sur les eaux internationales. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 7 août 2018.

Après un cycle de 77 jours de mer et plus de 1 475 heures de plongée, le sous-marin nucléaire d’attaque Casabianca a retrouvé Toulon, son port-base, le 31 juillet. Sa patrouille, ou « cycle », s’est principalement déroulée en Atlantique. Au cours de ses missions, le sous-marin a notamment participé à l’entraînement opérationnel Catamaran. Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 novembre 2017.

La Ville de Moulins et le Casabianca voguent ensemble depuis un quart de siècle. Moulins est la marraine du sous-marin nucléaire basé à Toulon (Var). Ces vingt-cinq ans de parrainage ne vont pas passer inaperçus. Cinquante marins viendront étoffer les rangs des cérémonies du 11-Novembre, demain, à Moulins : « On souhaite donner une dimension extrêmement forte à ce 25 e (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 juillet 2017.

Pas moins de 75 membres d’équipage vivent à bord du sous-marin Casabianca, à 300 mètres sous les mers. Ce mastodonte de près de 3.000 tonnes descend par paliers : à chaque étape, son étanchéité est vérifiée. A l’intérieur, les marins se relaient, de jour comme de nuit. Leurs journées sont planifiées à la minute, au rythme des repas pris ensemble à la cafétéria. Grâce à des (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 septembre 2016.

Du 11 au 15 septembre 2015, le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Casabianca a terminé sa période d’entraînement à la mer par un stage de lutte anti-navire en étant inséré dans l’entrainement opérationnel Gabian 16.3. Cet exercice de grande ampleur, rassemblant de nombreux moyens aéro-maritimes, a confirmé les capacités d’un SNA à conduire ses missions en discrétion dans un (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 mars 2016.

C’est une curiosité de la marine militaire française, un navire autorisé à hisser un véritable pavillon de pirate, avec le crâne surplombé de deux tibias. L’aviso Commandant l’Herminier est l’un des deux navires militaires français (avec le sous-marin Casabianca) à avoir pour pavillon de tradition un véritable drapeau de pirate. Et il ne se prive pas de l’envoyer aux bonnes (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 2 mars 2016.

Après plusieurs semaines de patrouille en Atlantique, le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Casabianca est entré fin janvier dans les eaux froides de la Mer de Norvège pour se diriger vers Bergen. Au large des îles Féroé, l’eau de mer affichait déjà 5°C de moins qu’au large de la Bretagne, suffisamment pour que l’équipage apprécie son duvet spécial « grand froid » ! (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 décembre 2015.

Après s’être déplacé le 14 juillet dernier à Moulins, cette-fois ci ce sont les sous-mariniers du Casabianca qui ont reçu leur ville marraine à trois reprises. Tout d’abord une délégation moulinoise est venue assister à la prise de commandement du capitaine de corvette Bruce Landras au monument des sous-mariniers à Toulon le 04 septembre (...)

  • Gilles Corlobé
  • Dernière mise à jour le 6 septembre 2015.

Le lendemain, le vendredi 04 septembre, la cérémonie de prise de commandement du SNA « Casabianca » équipage rouge s’est déroulée au monument des sous-mariniers à la Tour royale. La cérémonie militaire, présidée par le capitaine de vaisseau Sébastien Maloingne, commandant de l’Escadrille des Sous-marins Nucléaires d’Attaque, s’est déroulée en présence des familles et des (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 septembre 2015.

Le jeudi 03 septembre, se tiendra au Mémorial du débarquement de Provence du mont Faron, la cérémonie de clôture de commandement du SNA « Améthyste » (équipage rouge) ainsi que la cérémonie de prise de commandement du SNA « Emeraude » ( équipage rouge). La cérémonie militaire, présidée par le capitaine de vaisseau Sébastien Maloingne, commandant de l’Escadrille des Sous-marins (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 juillet 2015.

Le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Casabianca a procédé à un échange de patrimoine avec le service historique de la Défense (SHD). Mme Carole Gragez, conservateur en chef du SHD antenne Sud-Est (ex – SHM Toulon), a remis au commandant du Casabianca, le capitaine de corvette Vincent V., la flamme de guerre et la plaque de baptême du sous-marin éponyme de 1500 tonnes (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 mars 2015.

Les sous-marins nucléaires d’attaque sont de redoutables chasseurs de sous-marins. Peu de nations en sont équipées, la France en possède six. Le Casabianca nous a ouvert ses panneaux pour une immersion de cinq jours dans les profondeurs de la Méditerranée. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 février 2015.

Le 8 février 2015 à 15h, le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Casabianca a procédé à l’immersion des cendres de M. Pierre Favreau depuis sa plage arrière à l’issue d’une dernière plongée à 300 mètres conformément à la volonté de ce dernier.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 25 janvier 2015.

La région Auvergne a beau être éloignée des océans, c’est une terre de marins, particulièrement le Bourbonnais. Et c’est à Moulins, ville marraine depuis vingt-deux ans du sous-marin Casabianca, qu’a été dévoilée la nouvelle campagne de recrutement de la Marine nationale. L’article est disponible sur le site du (...)