C’est une nouvelle qui ne plaira pas aux États-Unis alors que le détroit d’Ormuz est devenu, depuis quelques semaines, l’épicentre de la crise qui les oppose à Téhéran. En signant un « protocole d’accord », la Russie et l’Iran ont confirmé leur intention d’élargir leur coopération militaire, évoquant même la possibilité d’organiser des exercices militaires conjoints, y compris dans le détroit d’Ormuz.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Figaro