Du Japon aux Etats-Unis, des Champs-Elysées aux Festivals de l’été et aux célébrations de la fête nationale le 14 juillet dans des ambassades de France à l’étranger, le bagad est sur tous les fronts : 30 jeunes gens et jeunes femmes de 18 à 29 ans, engagés pour un an comme matelots, un contrat renouvelable quatre fois, soit cinq ans maximum. Les bagads rassemblent plus de 8.000 sonneurs mais celui de Lann Bihoué est le seul qui soit professionnel.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Point