Conçue dans les années 1970, la construction du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) constituait alors un véritable défi : intégrer une chaufferie nucléaire sur un sous-marin de 2500 tonnes. Pour construire le plus petit sous-marin nucléaire au monde, l’effort a en effet surtout porté sur la propulsion nucléaire. Leur mise en service, dans les années 1980, est une véritable révolution au sein des forces sous-marines en apportant une autonomie à la mer limitée par la seule capacité d’emport en vivres (45 jours).

Retrouvez l’article sur le site.

Référence :

Marine Nationale