Le Chant du loup, d’Anthonin Baudry, raconte l’histoire d’un sous-matin nucléaire français, en se focalisant sur le personnage de « l’Oreille d’or », celui qui est capable de reconnaître les sons marins. A l’issue de sa projection, au cinéma du Blanc, Studio République, Jean-Philippe Anché, commandant du Centre de transmission de la base marine de Rosnay (CTM), est venu parler de son métier de sous-marinier qu’il a pratiqué durant deux ans, soit 23.500 heures passées sous l’eau. Une riche expérience. Le public s’est intéressé au sujet et le capitaine Anché a répondu avec plaisir aux nombreuses questions.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

La Nouvelle République