Aucun bateau se livrant à de la pêche illégale n’a été repéré lors d’une récente patrouille commune effectuée dans le Pacifique sud par l’Australian Fisheries Management Authority (AFMA) et la marine nationale.

Ce résultat impressionnant peut être attribué aux nombreuses années de travail intensif et aux efforts combinés des forces australiennes et françaises dans la lutte contre la pêche illégale dans le Pacifique sud.

Deux contrôleurs des pêches de l’AFMA ont participé à la patrouille commune à bord de la frégate Floréal. Le Floréal devait accomplir des missions à la fois civiles et militaires, dont une patrouille dans les territoires australiens et français du Pacifique sud.

Les officiers de l’AFMA participent régulièrement à des patrouilles multilatérales pour gérer les réactions à des activités de pêche illégale constatées dans des zones de pêche australiennes, comme l’île Heard et les îles McDonald. Ces inspections sont effectuées pour surveiller le respect de la réglementation par les bateaux de pêche dans le Pacifique sud et permettent de protéger des ressources importantes pour l’économie australienne.

Les officiers de l’AFMA sont autorisés par la Commission for the Conservation of Antarctic Marine Living Resources à mener des inspections de navires qui, bien qu’en dehors des ZEE australiennes, pêchent la légine.

L’Australie travaille étroitement avec ses partenaires de la région, comme la France, pour surveiller les activités de pêche en haute-mer.

Référence :

Mirage News (Australie)