Déjà bien engagée, la modernisation des moyens de la Marine nationale va s’accélérer en 2019, en particulier grâce au lancement des premiers programmes inscrits dans la nouvelle loi de programmation militaire. Alors que la refonte des actuels sous-marins nucléaires lanceurs d’engins s’achève avec la remise en service du Téméraire, les études pour la troisième génération de SNLE français montent en puissance. L’objectif est débuter dès 2020 la construction du premier bâtiment de cette série.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Mer & Marine